Notre coup de cœur !

Notre coup de cœur du mois !

Les partis pris solaire d'Esthederm à l'encontre des idées reçues :

N°1

PARTI-PRIS :
AVEC LE SOLEIL, PAS SANS LUI

A l’origine, un créateur pharmacien-biologiste amoureux du soleil, dont
les convictions et les prises de position vont à contre-courant des idées
reçues. Pas de vie sans soleil, car l’homme est né du soleil.

N°2

PARTI-PRIS :
L'INÉGALITÉ DES PEAUX AU SOLEIL N'EST PAS UNE FATALITÉ

De son passé d’enfant à peau allergique au soleil, le créateur d’Esthederm imagine une innovation cosmétique : la rééducation au
soleil, à l’origine de la technologie du traitement des Intolérances
Solaires, qui permet l’exposition des peaux réactives au soleil.
Sa formule diffuse au cœur de la peau des ingrédients qui lui
permettent de s’adapter au soleil et de bronzer, sans déclencher de
réaction d’intolérance. Toutes les peaux ont droit au soleil.

N°3

PARTI-PRIS :
L'ADAPTATION AU SOLEIL, PLUTÔT QUE LA SUREXPOSITION

Laisser passer la juste dose de soleil est nécessaire à la synthèse de
mélanine, un pigment protecteur naturel … et très sexy. Les écrans
maximaux limitent cette réaction naturelle indispensable.
Une approche positive du soleil : pas de course à l’indice élevé.

N°4

PARTI-PRIS :
LE BRONZAGE EST LA MEILLEURE DES PROTECTIONS

Sous l’action des UV, la synthèse de mélanine augmente, son ascension
aux couches supérieures de la peau est accélérée. Le bronzage est un
système naturel protecteur du coup de soleil, des dommages ADN et du
stress oxydatif.
Un parti-pris à l’origine du brevet bronzant Adaptasun, pour un
bronzage plus rapide, plus soutenu, et longue durée.

N°5

PARTI-PRIS :
BRONZER NE FAIT PAS VIEILLIR

Si l’exposition solaire déclenche la synthèse bénéfique de mélanine, elle peut induire des dommages cellulaires que notre peau est naturellement programmée pour neutraliser : nos cellules sont équipées de systèmes d’auto-défense contre l’excès de radicaux libres et les dommages ADN.

En cas d’excès d’ensoleillement, ces défenses naturelles saturent, et nécessitent d’être optimisées grâce à des technologies cellulaires performantes.
Un parti-pris à l’origine de Global Cellular Protection : la neutralisation des dommages cellulaires et tissulaires liés au soleil.

N°6

PARTI-PRIS :
LE SPF N'EST PAS UN INDICATEUR SUFFISANT, IL NE RENSEIGNE QUE SUR LE COUP DE SOLEIL

Le SPF - utilisé par la totalité de la profession - ne renseigne en rien l’utilisateur
sur la capacité des produits à préserver la jeunesse de la peau. Il indique le
niveau de protection UVB (responsable du coup de soleil).
Les multiples paramètres, quantitatifs et surtout qualitatifs, qu’un solaire
Esthederm prend en compte pour traiter le rayonnement solaire, ne peuvent se
réduire à un simple chiffre : les UVA sont aussi, sinon plus importants que les
UVB.
C’est ce combat contre l’insuffisance du SPF qui donnera à Esthederm ses signes
distinctifs désormais culte : Soleil doux / Soleil modéré / Soleil fort.
Les «soleils» Esthederm permettent de choisir le soin solaire adapté à
l’intensité de l’ensoleillement.

Dimanche Lundi Mardi Mercredi Jeudi Vendredi Samedi Janvier Février Mars Avril Mai Juin Juillet Août Septembre Octobre Novembre Décembre